closet monster

Beaucoup y verront une inspiration de film à la Xavier Dolan dans sa façon de faire et en provenance du Canada / réalisateur Gay. Moi j’y ai surtout vu un condensé d’émotions cassées, inachevées, frustrées, et pour ça il faut voir ce film.

Résumé : Jeune garçon solitaire et créatif, Oscar est témoin d’un meurtre à caractère homophobe dans le cimetière de la petite bourgade où il vit. Les années passent et il grandit dans le souvenir de cette expérience traumatisante et un sentiment d’abandon généré par le départ de sa mère et une relation tendue avec son père. Grâce à son imagination Oscar parvient peu à peu à faire face à ses démons. Il déniche un premier emploi dans une quincaillerie où il fait la connaissance de Wilder, un garçon de son âge libre et rebelle. Les deux adolescents se lient d’amitié, mais les sentiments d’Oscar pour Wilder deviennent ambigus.

On sera maltraité en tant que téléspectateur tout au long du film. Un démarrage lent, en décalé, pour nous approprier cet univers qui frôle régulièrement avec le surnaturel. Un hamster qui parle, des images irréelles. Une mécanique du cerveau qu’Oscar maitrise tellement bien. Il lui fallait au moins cela pour affronter son quotidien nauséeux.

C’est ce qui fait la force de ce film, cette capacité à nous entrainer avec lui, dans des illusions, dans des fausses croyances, dans des espoirs isolés. Pour au final pleurer. Un film qui ne plaira qu’à un public restreint.

closet monster
Scénario
Musique
Acteurs
Note des lecteurs0 Note
4.5
Thomas

A Propos de l’Auteur /

Amateur de ciné, séries, autour des thèmes LGBTQ

Laisser un commentaire

Ton adresse mail ne sera pas affichée.

Scénario
Musique
Acteurs
Note finale

Start typing and press Enter to search